Detail du livre : LIEU DE MEMOIRE AU CHAMBON-SUR-LIGNON
Paru en 2013

LIEU DE MEMOIRE AU CHAMBON-SUR-LIGNON
LE PLATEAU TERRE D'ACCUEIL ET DE REFUGE

COLLECTIF (Préface : PATRICK CABANEL)

128 pages - 200 illustrations - Format : 200X260 - 18.00 €
REEDITION 2017
 
Couverture du livre : LIEU DE MEMOIRE AU CHAMBON-SUR-LIGNON

Pour ne pas oublier,
La commune du Chambon-sur-Lignon a souhaité créer un Lieu de mémoire,d’histoire et d’éducation,afin de transmettre aux nouvelles générations le message des justes.
Cet ouvrage publié à l’occasion de l’ouverture du Lieu de mémoire,retrace l’histoire singulière du Plateau (entre Ardèche et Haute-Loire,terre d’accueil et de refuge.
Abondamment illustré par des documents d’archives et des photographies d’époque, les grandes thématiques de l’exposition permanente y sont développées :
- La Réforme et la période du Désert
- L’essor du Plateau dans la première moitié du XXe siècle
- L’arrivée des réfugiés espagnols
- Différentes formes de résistance : civile, spirituelle,militaire et armée
- La mémoire du sauvetage depuis la fin de la guerre 39-45
- Un complément indispensable à la visite du Lieu de mémoire et du Plateau.
N°ISBN : 9782911584466
Disponible en luxe : 69.00 €

-EXTRAIT-
 

     Que s’est-il passé sur le plateau du Chambon-sur-Lignon : de Fay-sur-Lignon à Saint-Agrève, du Mazet Saint-Voy à Devesset ?
     Pourquoi ces quelques communes, et d’abord la première nommée, souvent prise pour métonymie d’un espace plus large, jouissent-elles d’une telle réputation, en France comme aux États- Unis ? Pourquoi, lorsque le président Jacques Chirac a fait entrer les Justes de France au Panthéon, en 2007, n’a-t-il cité que deux noms, ceux de l’archevêque Saliège, de Toulouse, et du pasteur Trocmé, du Chambon ? On peut être tenté de répondre qu’il est advenu sur ces hautes terres quelque chose de l’ordre du « miracle ». Que des figures d’exception se sont transformées en chefs d’orchestre d’une générosité répandue dans toute une population. Que si quelque part dans le monde on a pu observer une « banalité du bien », c’est ici, à 1000 mètres d’altitude moyenne.
     Mais ce serait probablement une erreur que d’aller dans cette direction, en pensant voir des héros là où il n’y avait que de simples gens ou en estimant, à l’inverse, qu’en chacun de nous sommeille un Juste potentiel. Ce que révèle l’aventure du Plateau dans les années 1940, ce que son Lieu de mémoire et le présent catalogue s’efforcent de donner à comprendre, c’est que l’histoire – osons rappeler de telles évidences – s’écrit dans des lieux, des contextes, des cultures, bien précis. Et la mise au jour et la description de ces temps et de ces espaces matériels et immatériels peuvent suffire à résoudre les énigmes apparentes, les « miracles » invoqués. L’accueil des juifs au Chambon et dans sa région ne tombe pas du ciel, si l’on ose dire – fût-ce quelque ciel des Justes. Il est le fruit d’une histoire très concrète. Et si l’on prétend en tirer des leçons pour le présent et l’avenir, encore faut-il décrire ce processus.
     Ont peut le faire en s’attachant à la diversité des temporalités qui s’additionnent ou s’emboîtent,en quelque sorte, sur le Plateau : le fait qu’on ne les trouve rassemblées qu’ici explique, du reste, cette « exception » que certains ont été tentés de célébrer de manière parfois un peu incantatoire.
     La plus ancienne de ces temporalités est celle du protestantisme huguenot, surgi et développé du XVIe au XVIIIe siècle, avec son expérience souvent tragique de la minorité et de la persécution, sa fidélité, son irrésistible tendance à chercher dans l’Ancien Testament des raisons de survivre et d’espérer...

IMPRIMER - VOIR NOS AUTRES LIVRES